Les FAET Papillon - MONTAUBAN- 

contact@lesfaetpapillon.fr

PROJETLESFAETPAPILLON

  • Projet les FAET Papillon

Fondamental n°1- L’enfant créateur 

« Tous les enfants ont du génie. Le tout c’est de le faire apparaitre. »

Charlie CHAPLIN

Dans ce premier « fondamental » l’enfant aura la possibilité de s’initier à des pratiques artistiques (dessin, sculpture, peinture, gravure, chant, danse…) mais aussi à la pratique d’artisanats (couture, menuiserie, électricité, cuisine, tricot…) ou encore à celle de l’expérimentation musicale (écoutes et pratiques d’instruments).

Ce travail sera mené à la fois individuellement et librement sur le temps de classe dans des espaces spécifiques, mais aussi proposé en collectif sur des temps formalisés dans le cadre d’un projet de classe encadré par l’enseignant et/ou par des professionnels de ces métiers et pratiques.

Ces mises en œuvre permettront à l’enfant de mettre son corps en mouvement et au travail. Ces activités lui permettront également d’approcher concrètement ces métiers ou ces pratiques, d’éveiller son esprit et sa connaissance vers leur existence. Enfin, ces activités lui permettront également d’exercer pleinement, sereinement et avec le temps nécessaire ses différentes intelligences.

L’alternance pédagogique sera donc présente dans l’emploi du temps de classe ce qui permettra à l’enfant de s’exercer aux fondamentaux des programmes de l’Education Nationale qui demandent beaucoup de concentration mais aussi de lui procurer des moments de « respiration cérébrale » en s’adonnant à des activités artistiques qui mobilisent d’autres processus cognitifs comme la créativité et la motricité.

 

Concrètement :

  • Certaines de ces pratiques (cuisine, peinture, poterie…) seront pleinement intégrées dans le temps de classe.

  • Mise à disposition de l’enfant, d’un coin artistique et d’un coin cuisine dans lequel il pourra se rendre lorsqu’il en éprouvera le besoin pour exercer son sens créatif sans contrainte de l’éducateur (sans projet) pendant le temps de classe.

  • Des créations collectives seront proposées aux enfants dans la matinée ou en début d’après-midi (pour la classe des grands) dans le cadre de projets de classe.

  • Pour les enfants bénéficiant des ateliers l’après-midi, des projets artistiques (comme ceux menés en classe) pourront être approfondis et poursuivis.

  • Les enfants pourront bénéficier d’intervenants de qualité et spécifiques dans chaque domaine.

Fondamental n°2- L’enfant en lien avec le monde 

A l’école nous souhaitons que les enfants puissent acquérir une culture linguistique. Des enseignements en langues étrangères et régionales seront proposés au quotidien ; lors d’activités rituelles, informelles mais aussi sur des temps formels. 

La possibilité de l’intervention de personnels étrangers (contrat type VIE) est à l’étude. Des langues comme l’anglais, l’espagnol, le chinois, l’occitan, l’arabe ou encore la langue des signes feront parties des langues privilégiées.

L'apprentissage des langues permet de renforcer l'intelligence cognitive en développant les régions du cerveau liées au langage, à la mémoire et à l'attention. L'enfant devient plus créatif, meilleur en écriture et en lecture, il a une meilleure mémoire, et il résout les problèmes plus facilement.

En outre, l’école tient à favoriser les liens culturels et internationaux en créant des échanges avec d’autres pays et d’autres cultures.

 

Concrètement :

  • les enfants fréquenteront au quotidien, à l’oral et à l’écrit sur des supports de travail les langues étrangères (cartes de nomenclature, se saluer, passation de consignes simples, livres audio, comptines…).

  • l’école propose des sorties découvertes régulières dans la nature, au cinéma, à des expositions, visites et interventions d’entreprises, découvertes de métiers.... qui permettront à l'enfant une ouverture sociale, culturelle et économique.

  • L’école établira des correspondances avec des écoles de pays étrangers.

  • La participation à des actions humanitaires fera partie des projets de classe.

Fondamental n°3- L’enfant acteur de ses apprentissages 

« Il en s’agit pas d’abandonner l’être à lui –même pour qu’il fasse ce qu’il veut, mais de lui préparer un milieu pour qu’il puisse agir librement ».

Maria Montessori

La pédagogie pratiquée est une pédagogie active, en ce sens, l’enfant participe à la construction de ses propres savoirs et de son développement. Il apprend et évolue à son rythme, ni trop vite ni trop lentement, en fonction de ses capacités et de sa motivation interne (respect de la motivation endogène et des capacités de l’enfant).

Plusieurs méthodes seront utilisées en fonction des besoins de l’enfant correspondant ainsi aux diverses intelligences qu’il possède.

Les plus jeunes pourront s’appuyer notamment sur le matériel Montessori leur permettant de manipuler directement le concret (volonté de favoriser les apprentissages avec les mains) et ainsi faciliter le passage vers l’abstraction. Pour les plus grands, le travail à partir de projets, inspiré de la pédagogie Freinet et celui de la coopération proche de la pédagogie mise en place par Isabelle Peloux à l’école du Colibri, seront instaurés dans la classe.

 

Concrètement :

  • l’enfant pourra s’exercer aussi longtemps qu’il le souhaite à une activité afin de satisfaire ses intérêts profonds et de construire son intelligence à son rythme.

  • il pourra s’exercer sur des activités individuelles qu’il aura choisies dans l’une des 5 aires de classe mises à sa disposition (vie pratique, vie sensorielle, langage, mathématique, artistique).

  • il pourra prendre part s’il le souhaite aux activités de groupe qui lui seront proposées.

  • à tout moment l’enfant aura la possibilité de prendre du temps pour lui s’il en éprouve le besoin.

Fondamental  n°4 : l’Enfant au cœur de la nature

« La nature offre à la fois ce qui nourrit le corps et le guérit. Emerveille l’âme, le cœur et l’esprit ».

Pierre Rabhi

« Six enfants sur dix n’ont jamais vu un animal domestique autre que le chat et le chien. Huit enfants sur dix n’ont jamais eu l’occasion de planter et/ou de cultiver ».

Phillipe Meirieu

La volonté de cette école, et plus largement de notre lieu de vie, est de retrouver l’unité et l’harmonie entre Humain et Nature. Nous voulons que, dès le plus jeune âge, les enfants se relient à la terre, aux animaux et aux hommes afin qu’ils apprennent à être conscient et à préserver l’environnement. Nous avons à cœur d’éduquer les enfants au développement durable et à l’éco-citoyenneté. Enfin, nous souhaitons placer les usagers du lieu et surtout les enfants dans un environnement sain qui limite son empreinte écologique. Pour nous, ces habitudes de vie sont à ancrer dès le plus jeune âge, ainsi, nous considérons cet axe pédagogique comme l’un des 7 fondamentaux de la construction de l’enfant.  

Concrètement les enfants :

  • participeront aux activités de maraîchage et de culture en agro-écologie,

  • découvriront et apprendront la philosophie de la permaculture

  • apprendront les techniques de compostage, de recyclage, de tri et de revalorisation des déchets,

  • apprendront comment diminuer la production de déchet,

  • s’occuperont de l’élevage d’animaux et prendront les mesures qui s’imposent pour leur soin,

  • utiliseront éventuellement des toilettes sèches,

  • participeront à la production de leur propre nourriture et à l’élaboration des repas dès que possible,

  • prendront leurs repas en extérieur dès que possible,

  • économiseront et optimiseront les ressources naturelles.

Fondamental n°5- L’enfant premier maillon de la chaine intergénérationnelle 

« Les humains doivent se reconnaître dans leur humanité commune, en même temps que reconnaître leur diversité tant individuelle que culturelle »

Edgard Morin

Parce que nous considérons que la transmission est un incontournable de l’humanité nous avons à cœur d’assurer des échanges entre les générations. Nous souhaitons favoriser les situations faisant émerger l’intelligence collective et faire se rencontrer toutes les générations.

Concrètement les enfants :

  • pourront déjeuner quotidiennement avec des séniors (actifs, retraités, résidents de maison de retraite, personnes en situation d’isolement…).

  • échangeront de façon régulière avec des maisons de retraite partenaires : rencontres, partages…

  • bénéficieront d’interventions (dans l’école sur le temps de classe mais aussi lors des ateliers) de bénévoles tous âges confondus qu’ils soient adolescents, jeunes adultes, adultes ou séniors.

participeront à un système de tutorat entre les grands et les petits toute la journée

Fondamental n°6- L’enfant en paix avec lui-même 

« Ce n’est qu’en trouvant la paix en soi que l’on peut vivre en paix avec les autres »

Dalaï Lama

 

« Puisque c’est dans l’esprit des hommes que naissent les guerres, semons-y la paix »

Isabelle Peloux

Dans notre école, nous souhaitons accompagner les adultes de demain vers la pleine conscience et la connaissance d’eux-mêmes.

Nous souhaitons apprendre aux enfants à ressentir, identifier et gérer leurs émotions, à faire leurs choix, vivre en harmonie avec eux-mêmes. Nous souhaitons les initier aux pratiques de développement personnel afin qu’ils puissent, à chaque instant de leur vie, selon leurs besoins, les utiliser dans la gestion de leurs émotions, lors de situation de communication ou lors de difficultés. Nous voulons leur apprendre la confiance en soi. Nous visons le développement global de l’enfant et l’apprentissage de la vie. Notre souhait est de favoriser l’autonomie, développer leur esprit critique, aiguiser leur propre conscience. Nous souhaitons qu’ils puissent trouver en eux les ressources nécessaires à leur propre bonheur.

 

Concrètement :

- Les enfants pratiqueront des séances de méditation en silence et en mouvement, des séances de yoga, de brain-gym, de sophrologie…

- Les enfants utiliseront quotidiennement des outils pour la gestion des émotions

- L’accent sera mis sur le développement de la confiance en soi : j’apprends que je suis capable.

- Chaque enfant aura la possibilité d’avoir, à un moment de la journée, du temps pour lui-même (repos, lecture, écoute, récréation…), seul, guidé si besoin dans les premiers temps afin d’apprendre à apprécier sa propre compagnie.

- Chaque enfant aura au quotidien une tâche de ménage à effectuer afin de s’auto-réguler et de s’auto-responsabiliser.

- L’empathie sera enseignée pour soi et pour les autres.

- Les besoins intellectuels, physiques, physiologiques, affectifs, psychologiques et spirituels de l’enfant seront pris en compte.

Fondamental n°7- L’enfant en paix avec les autres 

« Nous devons apprendre à nous rencontrer, à nous saluer les uns les autres, à communiquer et à coopérer ».

Rob Hopkins

 

« Tout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l’entraide et la solidarité visant à un but commun » : l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. » -

Françoise Dolto

Aristote a dit de l’Homme qu’il était un être sociable, fait pour vivre avec ses semblables. C’est en nous appuyant sur ce postulat mais aussi sur le travail du socio-constructivisme de Piaget et Vygotski (entre autres) qu’il nous est apparu incontournable de développer les capacités sociales et de coopération de l’enfant.

Un des objectifs de ce « fondamental » sera donc d’apprendre à vivre ensemble, en collectif, en prenant en compte les besoins d’un groupe et en apprenant à trouver sa place au sein du groupe.

Un deuxième objectif, sera d’apprendre à devenir citoyen, à trouver sa place dans son milieu de vie et plus largement dans le monde actuel. La pratique de la pédagogie Freinet (notamment pour la classe des grands) leur permettra d’apprendre à interagir avec leurs pairs, à participer démocratiquement.

Les enfants seront amenés à éprouver le fait que la liberté de chacun doit avoir comme limite l’intérêt collectif. Au quotidien mais aussi lors d’activités spécifiques, l’éducateur veillera à canaliser peu à peu les comportements réflexes débordants et non conscients. L’éducateur amènera progressivement les enfants à prendre conscience de la responsabilité de leurs comportements envers les autres.

 

Concrètement :

- Le travail de groupe sera permis et encouragé en classe grâce notamment grâce aux propositions de travaux collectifs autour de projet.

- Des ateliers de philosophie et de psychologie sociale seront mis en place.

- Les enfants apprendront à communiquer sans violence (utilisation de l’outil « Communication Non Violente), à gérer les conflits de façon pacifique.Dans tous les espaces du lieu de vie et à tout moment, l’enfant sera mis en situation pour apprendre à exposer son point de vue, à écouter et comprendre celui des autres, négocier, accepter des avis et des idées différents du sien, se mettre d’accord, trouver des solutions ensemble : apprendre à faire preuve d’esprit de groupe et d’équipe.

- Les enfants participeront à des projets solidaires avec des partenaires associatifs.

- Les élèves se regrouperont en conseil de classe afin de gérer démocratiquement la vie de classe et de préparer les projets collectifs.

- Le tutorat entre petits et grands sera mis en place.

- Les enfants se verront attribuer des responsabilités concrètes au sein du lieu de vie (nettoyage, rangement, préparation du matériel, entretien des plantes…).

- La pratique de jeux coopératifs favorisera la confiance en soi et dans le groupe.

Auteure : LUCHINI Marine

A la relecture et réécriture pour l'association SER : CHAMPEVAL Audrey, COURET-LABEDE Hélène, FAHET Géraldine, PRU Christine, TAUPIAC Céline, TESTA Sabine.

 

Publié le 12 mars 2018. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now